Le cannabis bientôt légalisé pour l’usage adulte en Europe ?

Longtemps réfractaire au cannabis, le continent européen semble s’ouvrir peu à peu à cette plante consommable. Dans la lignée des pays outre-Atlantique, en avance sur la question, certains gouvernements européens réfléchissent à la légalisation. Projets de loi, processus pilotes : où se positionne concrètement l’Europe sur le cannabis à usage adulte ?

Le Portugal réfléchit à la légalisation du cannabis

Quand en France, la législation du cannabis reste un sujet tendu, d’autres pays explorent déjà les possibilités. Dans certains d’entre eux, même, le processus est enclenché. Au Portugal, par exemple, deux partis politiques ont soumis des projets de loi concernant le cannabis à usage récréatif. En effet, depuis 2018, le cannabis médical est déjà autorisé sur le territoire portugais.

Les propositions viennent du Bloc de Gauche et de l’Initiative Libérale. Ces derniers mettent en avant le besoin d’être novateur et courageux dans l’exploration de cette légalisation. La drogue étant dépénalisée depuis 20 ans, il semble logique pour eux d’entamer une réglementation concrète du marché du cannabis. Le Portugal est ainsi un des premiers à proposer des projets de loi qui conditionnent la culture, la fabrication, le commerce ou encore l’import et export liés au cannabis.

Cette loi permettrait de calmer le marché illégal et d’apporter une sécurité aux consommateurs adultes. Cela, par exemple par l’implémentation d’un devoir d’information. Celui-ci s’appliquerait sur les étiquetages ou la déclaration des produits. Les fabricants devraient ainsi détailler, entre autres, leurs origines ou la concentration en THC. L’issue du débat sur ce projet de loi devrait se faire d’ici août 2021.

Transition vers le cannabis légal avec des projets pilotes

Cet État n’est pas le seul à s’engager vers la législation du cannabis à usage adulte. Au Luxembourg, notamment, un projet pilote est en réflexion pour un lancement dans les prochains mois. À terme, la dépénalisation et la légalisation de cette plante. La Suisse, elle aussi, expérimente avec la légalisation du cannabis récréatif. Depuis la mi-mai, le pays a lancé un projet test pouvant s’étendre sur près de 7 ans.

5000 Suisses, déjà consommateurs et majeurs, s’engagent dans cette étude. Ils seront étudiés de près par les spécialistes et devront répondre à des conditions bien précises. Les restrictions portent notamment sur leur quantité et fréquence de consommations. Les Pays-Bas s’engagent vers un même type de projet pilote. Si la vente de cannabis est autorisée dans les coffeeshop, les Néerlandais n’avaient aucun producteur légal où acheter leurs cannabis.

L’objectif de l’expérimentation réalisée sur six mois environ est de développer un réseau de cultivateurs basés aux Pays-Bas. Selon les résultats de ce projet pilote, le cannabis légal serait alors vendu dans une sélection de boutiques dans le pays. L’ambition de ce type de projet pilote est claire. L’idée est de créer un circuit interne, de la production à la commercialisation. Une part des gains qui en découlent servirait alors à dynamiser la prévention autour de la consommation de cannabis.

Cannabis légal : l’explosion de marché à prévoir

Réguler le marché noir, protéger les consommateurs : les raisons derrière la légalisation sont nombreuses. Le fait est que le marché du cannabis récréatif en Europe représente un chiffre d’affaires conséquent. Au-delà des questions de santé publique, alors, une réglementation autour du cannabis permettrait une véritable transition économique. Un regard sur les chiffres permet de constater le pouvoir commercial de cette plante assez rapidement. D’après les estimations, le marché illégal représenterait près de 11 milliards d’euros.

L’industrie du cannabis, une mine d’or économique

La France à elle seule afficherait près de 3,24 milliards d’euros pour son marché noir en 2020. Cela, alors même que le pays est loin d’être en tête des consommations. Quand seulement 7% de Français ont consommé du cannabis dans la dernière année, l’Irlande par exemple affiche un taux de 17%. Concrètement, il serait estimé qu’un Européen sur dix consomme du cannabis tous les ans. Si les États transitionnent vers une légalisation du cannabis, c’est une forte part de ce marché illégal qui serait réhabilité dans les finances gouvernementales.

Un rapport souligne d’ailleurs que le marché continue d’être en très forte augmentation. D’ici à 2023, les ventes européennes atteindront 200 millions d’euros. Ce chiffre quadruplera, pour atteindre les 800 millions, à la barre de 2025. En se calquant sur les résultats du Canada, où le cannabis est légalisé depuis 2018, il ne faudrait que quelques années pour récupérer au moins la moitié de ce marché.

Du cannabis légal sous toutes les formes

Non seulement la légalisation serait un gain économique certain pour les États, elle assurerait aussi une diversification du marché. De nombreux nouveaux acteurs pourraient ainsi apparaître. Investir dans le cannabis sous toutes ses formes serait une opportunité certaine pour de nombreux européens. En effet, la consommation n’aurait plus forcément à se faire sous fleurs. Au Canada, notamment, la fin de la prohibition a entraîné le développement de nombreux produits au cannabis favorisant un usage adulte adapté à tous.

Articles récents

Articles similaires

Quel est ce virus qui menace les plants de cannabis Américains ?

Parmi les nombreux pays où le cannabis est légal à la consommation, à la vente et à la culture, les États-Unis se positionnent comme...

Huile CBD : comment bien doser ses gouttes ?

Le cannabidiol, molécule présente dans le cannabis, s'utilise depuis plusieurs années dans différents secteurs. D'abord consommé en fleurs, à fumer, des processus d'extraction permettent...

Recherches : le CBD serait efficace pour réduire l’épuisement professionnel

L'épuisement professionnel, d'autant plus en période de crise sanitaire, est un fléau pour les salariés. La pandémie mondiale liée à la Covid-19 est venue accentuer les fatigues...

Un nouvel arrêté veut interdire les fleurs de CBD en France

C'était en projet à Matignon depuis plusieurs mois, dans l'objectif de répondre à la condamnation portée par la Cour de Justice Européenne sur le...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici