Rwanda : la production de cannabis est autorisée

Le gouvernement rwandais vient d’autoriser la production de cannabis sur son sol. Le cannabis produit sur le sol rwandais sera exclusivement à usage thérapeutique et destiné à l’export. Le gouvernement a bien précisé que la consommation de cannabis est toujours interdite dans le pays.

Une licence pour pouvoir produire du cannabis au Rwanda

Le Rwanda a autorisé la production de cannabis à usage thérapeutique et exclusivement pour l’export. Les Rwandais souhaitant profiter de cette nouvelle opportunité doivent demander une licence auprès du gouvernement. Les dirigeants s’attendent à recevoir de nombreuses demandes. L’investissement dans cette culture thérapeutique à haute valeur ajoutée va intéresser le plus grand nombre.

Dans le communiqué divulgué le mercredi 14 octobre 2020, le gouvernement précise bien que la consommation de cannabis dans le pays est toujours interdite. Les vendeurs et les consommateurs peuvent encourir de lourdes peines de prison.

De nombreuses sociétés intéressées par la production de cannabis

Le Conseil rwandais du développement (RDB) a annoncé avoir déjà reçu plusieurs offres de la part de sociétés locales voulant étendre leur activité à la production de cannabis thérapeutique. La plupart des sociétés sont situées à Kigali, la capitale du Rwanda deviendrait alors la première ville à accéder au marché fructueux du cannabis thérapeutique.

Le marché du cannabis thérapeutique monte en flèche depuis quelques années. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette augmentation : l’accessibilité financière, la demande en variété, le Mood marketing… Pour le cannabis thérapeutique, les produits proposés sur le marché ont été créés avec des objectifs précis. Ces objectifs permettent de garantir le contrôle de la quantité consommée. Les nouvelles marques proposant des produit innovants et de qualité avec une image naturelle, biologique et favorisant le circuit court sont très appréciées par les consommateurs.

Une production de cannabis très surveillée

Au Rwanda, le gouvernement a défini les directives à appliquer pour la production de cannabis. La présidente du RDB, Clare Akamanzi, a déclaré échanger avec des investisseurs intéressés. Elle prévoit de travailler en étroite collaboration avec eux dans les semaines à venir.

Aucune date n’a été divulguée à propos du démarrage de la production du cannabis thérapeutique. Les sociétés réussissant à obtenir une licence sont prévenues, ils vont devoir présenter un solide programme de sécurité au service de sécurité du RDB avant de commencer leur production. Des mesures fortes vont être appliquées pour cadrer la production et éviter les débordements. Des caméras de vidéosurveillance, des miradors, des entreprises de gardiennage vont assurer le cheminement des récoltes. L’objectif est de contrôler les récoltes. Si des récoltes viennent à quitter l’exploitation pour se retrouver sur le marché local, les vendeurs doivent savoir qu’ils peuvent encourir 20 ans de prison. Certains vendeurs ont eu une peine de prison maximale, la prison à vie.

Articles récents

Articles similaires

L’heure est au bilan : la France se positionne comme le premier pays producteur de chanvre d’Europe

D'après les derniers chiffres recensés, la France est considérée à ce jour comme le premier pays producteur de chanvre d'Europe. Avec près de 17...

La France n’est pas le pays le plus grand consommateur de cannabis en Europe

Quelques Français pensent être les plus grands consommateurs de cannabis d'Europe. La réalité est toute autre. Une récente étude a été menée auprès de...

La Jamaïque souffre d’une pénurie de cannabis

Le monde a souffert en 2020 et continue de souffrir en 2021. Parmi tous les pays, un sort du lot, la Jamaïque. Ce pays,...

Verdict : le CBD ne serait pas efficace pour traiter une dépendance à la cocaïne

L'heure est au bilan. D'après une étude récente menée au Québec, le CBD ne permettrait pas de soigner une dépendance à la cocaïne. Les...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici