Les fleurs de cannabis CBD sont-elles légales en France ?

Les produits dérivés du cannabis à base de CBD sont présents sur le marché du e-commerce français depuis quelques années. Que provoque la consommation de CBD ? La fleur de CBD est-elle autorisée sur le territoire français ? Zoom sur l'origine du CBD et ses effets sur la santé. Les origines du CBD et des fleurs CBD À l'origine du cannabidiol ou CBD on retrouve le plants de cannabis ou de chanvre. Dans ces végétaux sont présents différentes molécules cannabinoïdes dont le cannabidiol. Depuis plusieurs années des huiles au CBD sont vendus sur internet car le cannabidiol possède la propriété d'être très soluble dans les matières grasses, en effet le CBD est très lipophile. Ces produits sont utilisés principales comme des compléments alimentaires pour la santé. L'extraction du cannabidiol du cannabis est donc réalisé à partir d'huiles diverses (huile d'olive, huile de chanvre, huile de sésame, etc.) qui sont chauffées. Dans cette huile chaude on vient y déposer des plantes contenant du CBD, ainsi le cannabidiol combiné à ces différentes huiles apportent de multiples propriétés organoleptiques intéressantes pour la santé. C'est à la fin de l'année 2018 que l'huile de CBD connaît un grand succès grâce au buzz qu'ont provoqué les e-liquides au CBD. En 2019, une nouveauté sur le marché avec la découvert de fleurs de CBD. De nombreux magasins proposent à la vente ces énigmatiques fleurs au CBD. Mais ces fleurs de CBD sont-elles légales en France ? Que dit la loi sur le cannabis et la fleur de CBD ? La question du cannabis et de ces fleurs est assez complexe. La loi interdit la commercialisation et la consommation de produits qu'ils soient dérivés ou non dont l'origine provient d'un végétal contenant un taux de THC supérieur à 0,2 %. Mais qu'est-ce que le THC ? Le THC c'est quoi ? Le tétrahydrocannabinol habituellement désigné par THC est la substance psychoactive de la plante de cannabis. Le THC est une molécule faisant partie des cannabinoïdes contenus dans le cannabis, au même titre que le CBD ou cannabidiol. À l'inverse du CBD, le THC est un psychoactif qui provoque des effets euphorisants et intervient sur le mental. C'est pour cela qu'il est interdit dans la loi française que les plantes servant à fabriquer des produits dérivés (huiles, gélules, comprimés, graines, etc.) contiennent un taux supérieur à 0,2 % de THC. La fleur de CBD en détail D'un point de vue de la loi, il est interdit de posséder ou de commercialiser des fleurs de cannabis, sauf que si le taux de THC de celle-ci est inférieur au seuil règlementaire de 0,2 %, on peut se poser la question de l'illégalité. Il faut faire la différence entre les fleurs de chanvre cultivées légalement en France dont les taux de CBD sont importants mais dont le seuil de présence de THC est bien inférieur à ce qu'impose la loi française et les plants en provenance de Suisse qui eux ne respectent pas les limites françaises. En effet, la limite de THC autorisé en Suisse est de 1 %. Cette différence de taux provient des plants utilisés lors des cultures. Les plants de chanvre français ont été développés par l'INRA afin qu'ils soient riches en CBD et très pauvre en THC. Les traitements de fleurs de cannabis en France Afin d'obtenir des taux de CBD importants et de respecter les limites de THC à 0,2 % dans les cultures de cannabis, des solutions techniques ont été élaborées. L'une d'elle consiste à tremper les fleurs de cannabis dans des bains de butane, pour débarrasser les fleurs du THC, mais cela altère le goût de la fleur. Une autre solution consiste à utiliser des fleurs de chanvre industriels respectant la limite réglementaire et d'y ajouter du cristal de CBD, afin d'augmenter artificiellement le taux de cannabidiol de la fleur. Enfin, un autre procédé s'opère lors de la floraison en utilisant des lampes UV sur les fleurs, permettant de se débarrasser des cannabinoïdes et offrant des fleurs de CBD ayant un taux de THC réglementaire.

Les produits dérivés du cannabis à base de CBD sont présents sur le marché du e-commerce français depuis quelques années. Que provoque la consommation de CBD ? La fleur de CBD est-elle autorisée sur le territoire français ? Zoom sur l’origine du CBD et ses effets sur la santé.

Les origines du CBD et des fleurs CBD

À l’origine du cannabidiol ou CBD on retrouve le plants de cannabis ou de chanvre. Dans ces végétaux sont présents différentes molécules cannabinoïdes dont le cannabidiol. Depuis plusieurs années des huiles au CBD sont vendus sur internet car le cannabidiol possède la propriété d’être très soluble dans les matières grasses, en effet le CBD est très lipophile. Ces produits sont utilisés principales comme des compléments alimentaires pour la santé.

L’extraction du cannabidiol du cannabis est donc réalisé à partir d’huiles diverses (huile d’olive, huile de chanvre, huile de sésame, etc.) qui sont chauffées. Dans cette huile chaude on vient y déposer des plantes contenant du CBD, ainsi le cannabidiol combiné à ces différentes huiles apportent de multiples propriétés organoleptiques intéressantes pour la santé.

C’est à la fin de l’année 2018 que l’huile de CBD connaît un grand succès grâce au buzz qu’ont provoqué les e-liquides au CBD. En 2019, une nouveauté sur le marché avec la découvert de fleurs de CBD. De nombreux magasins proposent à la vente ces énigmatiques fleurs au CBD. Mais ces fleurs de CBD sont-elles légales en France ?

Que dit la loi sur le cannabis et la fleur de CBD ?

La question du cannabis et de ces fleurs est assez complexe. La loi interdit la commercialisation et la consommation de produits qu’ils soient dérivés ou non dont l’origine provient d’un végétal contenant un taux de THC supérieur à 0,2 %. Mais qu’est-ce que le THC ?

Le THC c’est quoi ?

Le tétrahydrocannabinol habituellement désigné par THC est la substance psychoactive de la plante de cannabis. Le THC est une molécule faisant partie des cannabinoïdes contenus dans le cannabis, au même titre que le CBD ou cannabidiol. À l’inverse du CBD, le THC est un psychoactif qui provoque des effets euphorisants et intervient sur le mental. C’est pour cela qu’il est interdit dans la loi française que les plantes servant à fabriquer des produits dérivés (huiles, gélules, comprimés, graines, etc.) contiennent un taux supérieur à 0,2 % de THC.

La fleur de CBD en détail

D’un point de vue de la loi, il est interdit de posséder ou de commercialiser des fleurs de cannabis, sauf que si le taux de THC de celle-ci est inférieur au seuil règlementaire de 0,2 %, on peut se poser la question de l’illégalité. Il faut faire la différence entre les fleurs de chanvre cultivées légalement en France dont les taux de CBD sont importants mais dont le seuil de présence de THC est bien inférieur à ce qu’impose la loi française et les plants en provenance de Suisse qui eux ne respectent pas les limites françaises.

En effet, la limite de THC autorisé en Suisse est de 1 %. Cette différence de taux provient des plants utilisés lors des cultures. Les plants de chanvre français ont été développés par l’INRA afin qu’ils soient riches en CBD et très pauvre en THC.

Les traitements de fleurs de cannabis en France

Afin d’obtenir des taux de CBD importants et de respecter les limites de THC à 0,2 % dans les cultures de cannabis, des solutions techniques ont été élaborées. L’une d’elle consiste à tremper les fleurs de cannabis dans des bains de butane, pour débarrasser les fleurs du THC, mais cela altère le goût de la fleur.

Une autre solution consiste à utiliser des fleurs de chanvre industriels respectant la limite réglementaire et d’y ajouter du cristal de CBD, afin d’augmenter artificiellement le taux de cannabidiol de la fleur. Enfin, un autre procédé s’opère lors de la floraison en utilisant des lampes UV sur les fleurs, permettant de se débarrasser des cannabinoïdes et offrant des fleurs de CBD ayant un taux de THC réglementaire.

About

Aucun commentaire

Laisser un commentaire