Etude suisse : le taux de 0,9 % de THC est sans danger pour les conducteurs

Pour la première fois, une étude révèle l’incidence de la consommation des produits CBD sur la conduite. La Suisse publie ainsi dans le magazine Forensic Sciences Research, les résultats des tests effectués sur 33 participants. Les résultats révèlent que le chanvre comprenant 1 % de THC (taux maximal autorisé en Suisse), ne présente aucun danger pour les conducteurs.

Incidences du CBD sur la conduite : les révélations de l’étude

Aucune étude n’avait été effectuée jusqu’à présent concernant l’incidence de la consommation de CBD sur la conduite. Dans le magazine Forensic Sciences Research, la Suisse publie les premiers résultats sur le sujet, des conclusions qui se veulent plutôt optimistes.

Pour vérifier les effets des produits CBD sur le corps et la conduite, les chercheurs ont fait appel à 33 participants. Chacun d’entre eux avale une substance qui correspond soit à un placebo, soit à du cannabis présentant un taux de cannabidiol bien supérieur à celui du THC. À noter que l’étude va bien au-delà des lois en vigueur en Suisse ou en France, puisque les chercheurs fournissent à ces participants, un produit comprenant 16,6 % de CBD et 0,9 % de THC (là où la législation n’autorise que 0,1 à 0,2 % de THC). Divers tests psychomoteurs et neurocognitifs ont été réalisés sur les participants, avant de conclure à une absence totale de symptômes et d’impact sur la conduite pour ceux ayant inhalé de la fleur de CBD.

L’étude souhaite démontrer que les seuils légaux de THC dans le sang lors de la conduite, contrôlés par les forces de l’ordre, ne correspondent pas à la réalité scientifique des substances consommées. Aujourd’hui, en France, les conducteurs n’ont pas le droit d’avoir plus de 0,1ng/ml dans le sang. Un taux ridicule au regard des résultats apportés par les tests, qui démontrent que les facultés des conducteurs ne sont en aucun cas altérées avec un taux de 0,9 % de THC. Stress, concentration et temps de réaction, tous les comportements des participants ont été passés au crible. En définitive, l’étude révèle qu’aucune différence notable n’a été constatée entre les participants sous placebo et ceux ayant consommé de la fleur de CBD.

Peut-on conduire après avoir consommé du CBD ?

Aujourd’hui en France, les produits à base de CBD et possédant un taux inférieur ou égal à 0,2 % sont autorisés. Néanmoins, les réglementations qui entourent l’utilisation de cette substance sont encore nébuleuses, des études étant encore à l’œuvre sur le cannabidiol. La molécule est sans danger, car dépourvue de substance psychoactive, elle est par ailleurs connue pour ses vertus apaisantes et relaxantes. Si la consommation de cannabidiol ne présente aucun risque notable pour la conduite, comme le démontre l’étude Suisse, mieux vaut éviter de prendre la route dans les 6 h suivant la prise de CBD. C’est le temps moyen pour que les 0,2 % de THC aient le temps de disparaître dans le sang et que les problèmes soient évités avec les forces de l’ordre, en cas de contrôle.

Par ailleurs, malgré les résultats positifs de l’étude effectuée par les chercheurs Suisses, l’étude reste encore très récente et n’a été effectuée que sur 33 participants. À noter également que le THC n’est pas la seule substance à présenter quelques dangers pour la conduite. Dans certains cas, le CBD peut aussi provoquer quelques effets secondaires :

  • Baisse de tension artérielle,
  • Nausées,
  • Vertiges et étourdissements,
  • Somnolence.

Même s’ils apparaissent en de rares cas, les consommateurs ne sont pas à l’abri de pouvoir ressentir un ou plusieurs de ces symptômes. Afin d’éviter tout risque, les automobilistes sont invités à ne pas consommer de cannabidiol avant de prendre la route. Par ailleurs, il convient d’acheter ses produits au CBD dans des boutiques certifiées et respectant strictement le taux de 0,2 % de THC prévu par la loi.

Articles récents

Articles similaires

Des patients indignés par la prolongation de l’expérimentation du cannabis médical

Indignés par la décision de la Direction Générale de la Santé de prolonger l'expérimentation du cannabis médical, les associations de patients décident de condamner...

E-liquide CBD : les saveurs qui ont la cote !

La cigarette électronique suscite de plus en plus d’intérêt depuis quelques années. Elle représente pour de nombreux utilisateurs, un excellent palliatif à la cigarette...

CBD en pharmacie : la DGS s’exprime sur le sujet

Le CBD est de nouveau présent dans les débats publics ! On s'intéresse cette fois à la vente de produits au cannabidiol dans les...

Antiépileptiques au CBD : bientôt le traitement ?

Près de 50 millions de personnes souffrent d'épilepsie dans le monde, dont 700 000 personnes en France. Cette maladie chronique et neurologique entraîne des...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici