Étude du CBD : quelle est la différence avec le CBDA ?

Recherche scientifique sur le CBD

Comme le CBD, le CBDA fait partie des cannabinoïdes contenus dans le chanvre et les plans de cannabis. La recherche c’est portée principalement sur les effets médicaux du CBD, alors que le CBDA n’a pas eu cette mise en avant. Mais quelle est la différence entre ces deux composés CBD et CBDA ?

Quel est le lien entre le CBD et le CBDA ?

Pour commencer, rappelons que le CBD et le CBDA ne possèdent pas d’effet psychoactif, ils ne sont donc pas psychotropes, ils vous ne feront donc pas planer. L’acide cannabidiolique ou CBDA est le précurseur acidique du CBD, mais à quoi cela correspond ? Le CBDA se retrouve naturellement dans la partie végétale du chanvre ou du cannabis avant toute transformation.

Au tout début de son existence le CBDA est présent dans la plante en tant qu’acide cannabigénolique précurseur (CBGA). Cet acide a la propriété de pouvoir être transformé en acide tétrahydrocannabinolique, le THCA ou en CBDA.

Le CBDA n’est présent que sous la forme brute et naturelle du chanvre, il n’est donc pas possible d’ingérer ou d’inhaler du CBDA ayant subi une transformation thermique. Car sous l’effet de la chaleur le CBDA subit une décarboxylation d’où l’apparition du cannabidiol CBD.

Quelles sont les différences entre le CBDA et le CBD ?

Le CBDA est majoritairement réputé comme inactif, il est donc associé avec le CBD et offre un d’éventuel bénéfice. Malgré le peu de recherches sur le CBDA par rapport au CBD, on confère au CBDA des vertus anti-inflammatoires. Les nombreuses recherches sur le CBD ont permises de mettre en évidence les bienfaits pour la santé de ce composé cannabinoïde à savoir anti-inflammatoire, relaxant, antidouleur, antispasmodique, etc. Mais alors, où en est la recherche concernant le CBDA et quels sont les résultats ?

Quelles sont les recherches sur le CBDA ?

Malgré son étiquette de principe inactif, le CBDA a démontré des effets efficaces contre les vomissements et les nausées lors d’une étude en laboratoire en 2013. Celle-ci portait sur des animaux et a permis de comparer les effets du CBD et du CBDA sur des sujets animaux. À la clé de ses recherches, le CBDA a été désigné comme beaucoup plus efficace contre les nausées et les vomissements des animaux, par rapport au CBD.

Le CBDA pourrait d’après certaines recherches, être plus efficace que le THC pour bloquer l’enzyme produite à la suite d’une inflammation (COX-2), afin de réduire les inflammations.

La recherche concernant l’utilité du CBDA contre le cancer du sein n’est pas encore assez poussée, mais sont peu concluantes. En effet, il semblerait que le THC et le CBD soient les plus efficaces pour inhiber voir détruire des cellules cancéreuses, par contre l’efficacité du CBDA permettrait tout de même d’inhiber la migration des cellules cancéreuses du sein en permettant de les isoler.

Une autre recherche datant de 2012 a été publiée dans la revue Toxicology Letters, a permis de démontrer l’effet bénéfique du CBDA sur la migration des cellules cancéreuses. Il semblerait que le CBDA empêcherait la migration des cellules cancéreuses du sein vers une forme plus dangereuse de ce même cancer. Mais les résultats de ces recherches in vitro sont assez limités et ne sont donc pas encore assez convaincants, pour dire si le CBDA agit efficacement contre le cancer du sein ou d’autres cancers.

Le CBDA encore méconnu

Il est bien évident que les recherches sur le CBDA ne sont pas assez avancées par rapport au CBD, pour dire s’il est efficace ou non pour la santé et pour soigner certaines maladies. Il faut laisser le temps à la science d’approfondir les études menées sur ces deux cannabinoïdes afin de voir l’étendue des possibilités de chacun d’eux.

About

Aucun commentaire

Laisser un commentaire