Consultation citoyenne sur le cannabis récréatif : 80,8 % des répondants en faveur d’une légalisation

Du 13 janvier au 28 février 2021, un questionnaire a été publié sur le web. L’objectif de ce questionnaire était de comprendre la perception du cannabis des Français, ainsi que leur vision de l’avenir des politiques publiques à ce sujet. Cette consultation citoyenne a été mise en place par l’Assemblée nationale pour en savoir plus sur la question de l’usage du cannabis dit « récréatif ».

Une majorité des Français favorables à une légalisation du cannabis

Début 2021, un questionnaire a été diffusé sur le web afin de comprendre quelle perception, les Français ont du cannabis, et plus particulièrement du cannabis récréatif. 253 194 personnes ont répondu à ce questionnaire, à cette consultation citoyenne. Et le chiffre qui nous interpelle : 80,8. 80,8 % de ces 253 194 ont répondu en faveur d’une légalisation du cannabis.

D’autres chiffres sont aussi intéressants à connaître. 13,8 % des répondants se déclarent favorables à une dépénalisation, 4,6 % pensent qu’il est préférable d’avoir un renforcement des sanctions et seulement 0,8 % souhaitent que le cadre légal en vigueur soit maintenu. À contrario, ce cadre légal en vigueur, 92 % des personnes ayant répondu au questionnaire l’ont jugé inefficace.

Les politiques souhaitent faire des propositions dans les mois à venir

Face à ces réponses, de nombreux politiques ont pris la parole. Grâce à ces réponses, ils ont pu se rendre compte que les citoyens français n’avaient pas de réticence face à la légalisation du cannabis, que ce sujet n’était plus un tabou.

De plus, force est de constater, que la loi actuelle ne convient pas. Jean-Baptiste Moreau, député LREM de la Creuse, pense qu’il sera indispensable, dans les mois à venir, de lancer une vraie consultation populaire ou même, un référendum.

La consommation et la vente de cannabis en France, une situation à modifier au plus vite

En France, aujourd’hui, le cannabis est interdit. Pourtant, la consommation a atteint un niveau record. La législation en vigueur n’est donc sûrement pas la bonne, elle n’a pas l’effet escompté. La vente et l’achat de cannabis n’étant pas autorisés, tout se fait au sein d’un marché parallèle. Une économie très bien rodée qui finance des réseaux dangereux, notamment les trafics d’armes. La légalisation du cannabis pourrait résoudre cela et affaiblir cette économie et ces réseaux.

Le questionnaire a mis en avant les lieux où le cannabis pourrait être vendu légalement. 62,4 % des répondants ont imaginé des boutiques spécialisées, 24,2 % ont penché pour une vente régulée, une vente similaire à celle de l’alcool et 8,6 % pense que la place du cannabis est juste à côté des paquets de cigarettes dans les bureaux de tabac. Si le cannabis est légalisé ou dépénalisé, 86 % pensent que l’État devrait permettre aux particuliers de cultiver leur propre cannabis, bien sûr, avec des limites fixées.

Articles récents

Articles similaires

Peut-on conduire avec un niveau de THC élevé dans le sang ?

"J'ai consommé du cannabis, il y a deux jours, ai-je le droit de conduire ?", "Je viens de fumer un joint, est-ce que je...

L’âge, un facteur de vulnérabilité à la consommation abusive de cannabis

Une personne consommant du cannabis très jeune va-t-elle être plus susceptible de développer une dépendance ou des troubles liés à la consommation de cannabis...

Autoconsommation : dans quel pays est-il légal de planter du cannabis ?

Depuis toujours, le cannabis est un sujet qui suscite autant d’engouement que d’interrogations. La législation mise en vigueur en la matière diffère en fonction...

La maladie d’Alzheimer : le CBD améliore la cognition

Une nouvelle étude a été réalisée afin de comprendre quels sont les effets du CBD sur le cerveau de patients atteints de la maladie...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici