Comment fume t-on le cannabis en France et dans le monde ?

Un tapeur de douille avec son bang

Le cannabis est une substance de plus en plus consommée ces dernières années en France et à travers le monde entier. Bien que certains types de ce produit soient illicites dans certains pays, il existe toujours des consommateurs prêts à tirer de grandes fumées de cette herbe. Pourtant, la consommation du cannabis n’est pas sans conséquence sur l’organisme humain tant sur le plan physique que psychique.

Aujourd’hui, les consommateurs disposent de plusieurs techniques pour fumer. Il n’existe pas une méthode phare, car tout dépend de l’effet recherché. Dans cet article, vous allez découvrir les différentes façons dont les consommateurs consomment le cannabis.

Fumer le cannabis avec des joints et des blunts

La manière la plus simple et la plus connue pour fumer de l’herbe est de rouler un joint. Elle est très pratique, car l’utilisateur peut fumer avec une main. Aussi, c’est un moyen moins onéreux qui permet d’économiser de l’argent. En effet, les feuilles ou cartons à rouler sont moins chers et ne demandent pas une utilisation abusive de la weed. Ces feuilles sont accessibles sous deux formats à savoir les feuilles naturelles et les feuilles artificielles.

Par ailleurs, il peut arriver que les consommateurs se servent d’un autre moyen pour trouver leur plaisir : les papiers blunts. Ils sont essentiellement conçus à base de chanvre, mais aussi de tabac pour certains. Contrairement aux joints, les blunts permettent de fumer plusieurs weeds grâce à leur taille. Il va sans dire que cela va rendre la combustion vraiment lente et favoriser l’émission d’épaisses fumées.

De plus, on peut facilement les rouler et même les partager entre copains. Enfin, pour correspondre aux préférences de tous, les blunts sont disponibles sous plusieurs parfums. On peut en changer à tout moment pour varier le plaisir. Cependant, les arômes du blunt n’estompent pas l’effet indésirable du tabac qu’il contient.

Fumer le cannabis avec des bongs

Si vous êtes à la recherche d’un moyen plus sain de fumer du cannabis, opter pour les bongs est la solution idéale. Encore connue sous le vocable de pipes à eau, cette méthode est une référence pour les fumeurs. En effet, elle fait ses preuves depuis 2 500 ans.

De façon pratique, vous avez affaire à un appareil qui se présente sous la forme d’un tube en verre doté d’une douille. À défaut d’un tube, vous pouvez aussi vous servir d’une bouteille d’eau. Pour le faire fonctionner, il faudra remplir d’eau le tube ou la bouteille tout en remplissant la douille de votre herbe préférée.

Ensuite, le processus pour fumer vient naturellement : allumer le cannabis grâce à un briquet, placer ses lèvres sur le tube supérieur du bong et inhaler tout simplement. C’est une méthode qui offre moins de risque pour les consommateurs. En effet, l’eau utilisée va réduire suffisamment les toxines présentes dans la fumée.

Par ailleurs, il est important de savoir que fumer à l’aide d’un bong revient à fumer un joint en entier en une latte. Cela veut dire que vous inhalez l’intégralité des composants du cannabis ainsi que ses cannabinoïdes. Par conséquent, le bong est une méthode qui correspond aux préférences des expérimentés. Les novices devraient opter pour une autre méthode pour ne pas être déchirés.

Fumer avec des pipes

Les pipes offrent l’avantage de la mobilité et de l’accessibilité. Leur mode de fonctionnement est semblable à celui des bongs. Dans un premier temps, il faut mettre votre herbe dans la douille et dans un second temps, l’allumer à l’aide d’un briquet pour tirer votre latte. Cependant, il existe une différence claire entre l’utilisation du bong et celle de la pipe. La pipe ne contient pas d’eau et par conséquent, la fumée inhalée n’est pas toujours refroidie.

Heureusement, il existe des solutions pour remédier à cela. Sur le marché, vous retrouverez des pipes fabriquées avec différents types de matériaux facilitant le refroidissement de la fumée. D’un autre côté, cela réduit également le taux de toxines contenues dans les fumées. Par ailleurs, il est fréquent de voir des consommateurs fabriquer leur propre pipe par des procédés innovateurs. Par exemple, vous pouvez fumer du cannabis avec une pipe en pomme. C’est une manière très originale de fumer et elle est de plus en plus populaire.

Pour y arriver, vous devez creuser une sorte de douille sur le dessus de votre pomme. Ensuite, avec un objet tranchant, épépiner délicatement le cœur du fruit pour créer un canal pour le passage de la fumée. Enfin, terminez avec un petit trou sur un côté pour vos lèvres et laissez la douille se sécher. Voilà, vous avez votre pipe à pomme et vous avez l’assurance d’inhaler une fumée au goût de pomme. Toutefois, cette méthode entraîne à la longue des troubles respiratoires.

Fumer avec des vaporisateurs

D’un point de vue technique, utiliser un vaporisateur ne revient pas à fumer, mais cela reste une méthode de consommation à expérimenter. En réalité, le vaporisateur dispose d’un système de résistance qui permet de réchauffer votre herbe. Ce réchauffement va plus tard provoquer la vaporisation du cannabis sans pour autant avoir recours à un briquet.

Aussi, vous devez savoir que l’utilisation des vaporisateurs offre de larges avantages aux consommateurs, ce qui justifie sa popularité sur le marché.

  • Pour les poumons, la vaporisation représentent une façon saine de fumer, car elle ne produit pas de combustion.
  • Vous avez la possibilité de régler la température de votre vaporisateur. Cette option permet à chaque consommateur de profiter à fond ou non des effets du THC.
  • Les vaporisateurs sont des accessoires que vous pouvez utiliser en toute discrétion en raison de leur caractère inodore. Vous pouvez donc consommer votre cannabis en tout lieu sans attirer les regards sur vous.
  • Avec les vaporisateurs, vous avez de fortes chances de ressentir les effets du cannabis plus rapidement. Ces effets sont d’une aide thérapeutique et aident à réduire le stress, les douleurs ou encore l’anxiété.

Si vous avez envie d’expérimenter le cannabis, vous avez désormais une gamme variée de méthodes pour vous lancer. Entre les joints, les pipes, les bongs et les vaporisateurs, il est à présent clair que fumer n’aura plus de limites pour vous. Cependant, il est toujours prudent de rappeler que le cannabis, à long terme, détruit l’organisme. Pire, en raison de son illégalité en France et dans d’autres pays, vous pouvez facilement faire l’objet d’une poursuite judiciaire.

About

Aucun commentaire

Laisser un commentaire