CBG : la molécule est autorisée en cosmétique par l’Union Européenne

La nouvelle vient de tomber. La Commission européenne a autorisé l’usage du cannabigérol, appelé aussi CBG, dans la conception des produits de santé et de beauté. Connu pour être le précurseur de tous les autres cannabinoïdes, l’ajout de ce composant à la base de données des ingrédients cosmétiques de l’UE (Cosing) vient d’être établi. Tour d’horizon sur cet événement qui marque le monde de la cosmétique.

L’UE autorise l’utilisation du CBG en cosmétique

Tout comme les autres molécules naturelles issues de la plante de Cannabis, tels que le cannabidiol (CBD), le CBN (cannabinol) ou encore le THC (Tétrahydrocannabinol), le cannabigérol est un cannabinoïde. Il s’agit de la version « active  » de l’acide cannabigérolique (CBGA), l’une des molécules synthétisées par le chanvre.

Après l’ajout du CBD synthétique et des feuilles de chanvre au Cosing en ce début d’année 2021, la base de données d’ingrédients cosmétiques autorisés par l’UE se rallonge encore avec le cannabigerol, dont l’acronyme est CBG. Selon les résultats de nombreuses études menées dernièrement en laboratoire, cette molécule a des actions sur les endocannabinoïdes CB1 et CB2 situés sur dans l’épiderme.

Ce composant est en effet capable d’interagir avec le système endocannabinoïde qui a pour rôle de réguler l’équilibre interne (l’homéostasie) au sein du corps.

Le cannabigérol, un cannabinoïde multifonction

Tandis que le cannabigérol fait encore l’objet de plusieurs études, il semblerait que la molécule ait des vertus similaires à celles du CBD. Dotée d’une myriade de propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes ou encore antioxydantes, le CBG joue notamment un rôle sur le système endocannabinoïde.

En d’autres termes, cette molécule aux multiples vertus permet de garder une peau saine. Une fois que le CBG est absorbé par l’épiderme, celui-ci atteint les couches basales et sous-cutanées de la peau. Après l’application du produit sur la peau, les inflammations sont apaisées, les imperfections sont réduites, les pores sont purifiés et la production de sébum est régulée.

Globalement, les chercheurs-scientifiques ont mis en exergue la capacité du cannabigérol à renouveler les cellules. Ainsi, ce phénomène aussi intriguant que révolutionnaire souligne l’utilité de cette molécule auprès des industries liées à la santé, ainsi que dans le secteur de la cosmétique.

Zoom sur les propriétés du CBG sur l’organisme

Selon les professionnels du milieu scientifique et médical, le cannabigérol n’est pas additif et n’engendre pas d’effets psychotropes chez le consommateur. L’ingestion de cette molécule serait donc sans risques pour la santé. Au-delà de ses vertus pour la peau, voici une liste des effets et des propriétés de la molécule sur l’organisme, qui ont été démontrés ou qui font encore l’objet d’hypothèses et de recherches :

  • Des propriétés neuroprotectrices pour traiter des maladies neurodégénératives ;
  • Des propriétés antidépressives pour soigner l’anxiété comme le CBD ;
  • Des effets bénéfiques sur la maladie intestinale inflammatoire ;
  • Des propriétés permettant de limiter les contractions de la vessie ;
  • Des vertus pour prévenir et traiter le cancer colorectal ;
  • Une action antibactérienne pour éradiquer le staphylocoque doré ;
  • Le cannabigérol serait également recommandé pour traiter les troubles de l’alimentation, car la molécule stimule l’appétit.

En somme, ce cannabinoïde a un large spectre d’actions sur le fonctionnement du corps humain et ses effets doivent encore être étudiés ou confirmés par les chercheurs-scientifiques.

Les produits à base de CBG sur le marché cannabique

De nos jours, à l’instar du CBD, le cannabigérol se décline sous forme de d’huiles alimentaires qui se consomment de la même manière que les huiles de cannabis traditionnelles, c’est-à-dire, sur ou sous la langue. À titre informatif, les muqueuses sous la langue permettent à la molécule d’être assimilée de manière plus efficace par l’organisme.

D’autre part, il existe aussi des huiles qui comportent du CBD et du CBG, un compromis pour retrouver les effets du CBD et du CBG. Toutefois, les professionnels en la matière précisent que cuisiner avec de l’huile au cannabigérol n’est pas indiqué, car les terpènes et les cannabinoïdes ne résistent pas aux températures élevées.

Articles récents

Articles similaires

51 milliard de dollars : les ventes de cannabis explosent

Pour un usage récréatif ou médical, le marché du cannabis est en pleine expansion. L'institut New Frontier Data constate une courbe exponentielle concernant les...

Quel est ce virus qui menace les plants de cannabis Américains ?

Parmi les nombreux pays où le cannabis est légal à la consommation, à la vente et à la culture, les États-Unis se positionnent comme...

Recherches : le CBD serait efficace pour réduire l’épuisement professionnel

L'épuisement professionnel, d'autant plus en période de crise sanitaire, est un fléau pour les salariés. La pandémie mondiale liée à la Covid-19 est venue accentuer les fatigues...

Le cannabis bientôt légalisé pour l’usage adulte en Europe ?

Longtemps réfractaire au cannabis, le continent européen semble s'ouvrir peu à peu à cette plante consommable. Dans la lignée des pays outre-Atlantique, en avance...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici