Cannabis thérapeutique : les premières expérimentations commencent bientôt

Cannabis thérapeutique

Un nouveau décret vient d’autoriser l’expérimentation de l’usage thérapeutique du cannabis en France. Cette expérience sera menée auprès de personnes souffrant de pathologies graves. Le Ministère de la Santé vient d’autoriser ces expérimentations qui débuteront avant mars 2021. Près de 3 000 patients sont concernés.

Une expérimentation programmée sur deux ans

L’expérimentation de l’usage thérapeutique du cannabis va débuter, au plus tard, à partir du 31 mars 2021. Les patients souffrant de diverses maladies graves, comme par exemple, des formes d’épilepsie, des effets secondaires de la chimiothérapie, des douleurs neuropathiques, de soins palliatifs ou encore de scléroses en plaques, sont concernés. Les 3000 patients, qui participent à cette expérience, seront répartis en fonction des indications thérapeutiques prédéfinies dans le cadre de cette expérience récemment autorisée. Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est en charge de la répartition selon les besoins médicaux.

Avant de débuter l’expérimentation, les patients sont mis au courant sur les contre-indications et les effets indésirables que les traitements médicaux administrés peuvent engendrer. Les médicaments testés seront fournis gratuitement par les structures qui prennent part à ces expérimentations. Des modalités d’importation, de stockage, de détention et de transport, ont notamment été définies par un décret. Les médicaments seront administrés aux patients sous forme d’huiles, de gélules, mais aussi, de fleurs séchées. La consommation de cannabis à fumer est interdite du protocole.

Une grande première pour la France

Cette nouvelle expérimentation thérapeutique est très attendue par les patients concernés. L’usage thérapeutique, qui avait été autorisé par l’Assemblée nationale, a été retardé à cause de la crise sanitaire. La France a toujours été en retard en matière de l’usage thérapeutique du cannabis. Les députés de la mission parlementaire en charge de cette expérimentation, ainsi que plusieurs associations, demandaient à l’Etat de commencer au plus vite.

Aujourd’hui, le cannabis à visée thérapeutique est autorisé dans environ 30 pays. Certains pays de l’Europe et les Pays-Bas ont, en effet, été les pionniers dans ce domaine. Depuis 2003, près de 22 pays autorisent le cannabis à visée thérapeutique.

Entrée en vigueur d’une amende forfaitaire de 200 euros

En juin dernier, une nouvelle amende forfaire de 200 euros est entrée en vigueur dans quatre villes de France. Les consommateurs de stupéfiants de Reims, de Créteil, de Reims et de Boissy-Saint-Léger, risquent une amende. Cette nouvelle amende forfaitaire devrait concerner toute la France métropolitaine prochainement. Si l’amende est réglée avant quinze jours, une minoration à 150 euros sera effectuée. Une majoration de 450 euros sera minorée au-delà de 45 jours. A titre informatif, les Français sont les premiers consommateurs européens de cannabis.

About

Aucun commentaire

Laisser un commentaire