Apple autorise les applications à propos du cannabis

Pourtant intransigeant sur la question du cannabis, Apple a modifié certaines règles de son fameux App Store. De ce fait, la marque à la pomme autorise toutes les applications de vente de cannabis sur sa plateforme. Pas de quoi se réjouir pour les Français, ces règles ne concernent que les pays où la « MJ » est légale.

Apple s’oriente vers une nouvelle source de revenu

Depuis plusieurs années, de nombreux pays, au sein des États-Unis et sur le sol américain en général, ont légalisé progressivement la vente de cannabis pour tout usage. Les entreprises spécialisées dans la vente de fleurs de marijuana ont donc cherché à développer leur marché sur le web.

Un changement de cap surprise

De nombreuses sociétés, comme Apple, étaient claires à ce sujet. Il était interdit de développer une application pour vendre du cannabis sur sa plateforme. Aujourd’hui, le géant de Californie ne tient plus le même discours qu’autre fois et vient d’autoriser le développement d’applications de vente de cannabis.

Bien évidemment, les applications de vente de cannabis, qui vont envahir l’App Store d’ici à quelques jours, seront disponibles seulement dans les pays où la vente de marijuana est légalisée. De plus, Apple effectuera des contrôles très stricts pour valider les applications afin d’avoir des certitudes sur leur fiabilité et qu’ils ne soient déployé que dans les pays qui ont légalisé la « weed« .

Le contrôle des applications sera strict

En plus de devoir être disponible uniquement dans les pays où la marijuana est légale, il y a un autre paramètre à prendre en compte pour le développeur de ces applications de vente. En effet, Apple se voit contraindre les applications de cannabis à représenter une entité juridique.

Il faut donc être une entreprise pour prétendre à une place dans l’App Store pour vendre du cannabis. C’est-à-dire qu’aucun particulier ne pourra lancer son activité en passant par une application de vente chez Apple.

La concurrence d’Apple observe au loin

Au niveau du principal concurrent, Google et son Play Store, les positions sur le sujet des applications de vente de cannabis restent au point mort. Pour le moment, le géant du web affirme, pour l’instant, ne pas vouloir autoriser les applications facilitant la vente de marijuana ou autres produits en contenant.

Ceci même en prenant en compte le fait que certains États ont légalisé la vente de cannabis. Depuis 2019, Google n’a jamais changé ses règles en rapport au cannabis. Contraire à ses valeurs et au cadre sain qu’il souhaite offrir à ses utilisateurs, enfants et familles, il faut voir dans les mois à venir si la prise de position d’Apple pourrait changer la donne.

Articles récents

Articles similaires

Frontière Suisse : la vente de cannabis bientôt autorisée à Genève

De nombreuses villes suisses telles que Lausanne, Bâle, Berne, mais également Bienne ou encore Zurich sont déjà en train d'expérimenter la vente légale de...

Des patients indignés par la prolongation de l’expérimentation du cannabis médical

Indignés par la décision de la Direction Générale de la Santé de prolonger l'expérimentation du cannabis médical, les associations de patients décident de condamner...

E-liquide CBD : les saveurs qui ont la cote !

La cigarette électronique suscite de plus en plus d’intérêt depuis quelques années. Elle représente pour de nombreux utilisateurs, un excellent palliatif à la cigarette...

CBD en pharmacie : la DGS s’exprime sur le sujet

Le CBD est de nouveau présent dans les débats publics ! On s'intéresse cette fois à la vente de produits au cannabidiol dans les...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici