Une amende forfaitaire de 200 euros pour détention et consommation de cannabis

Fleur de cannabis et marteau

Depuis le 1er septembre, la consommation de cannabis en France est passible d’une amende de 200 euros. Une expérimentation avait été faite dans les grandes villes françaises, mais en ce début septembre cette loi a été généralisée sur tout le territoire. Une mesure nécessaire afin de désengorger les tribunaux, selon le gouvernement.

Une mesure radicale

Désormais les détenteurs de stupéfiants pris en flagrant délit de consommation ou dans le cadre d’un contrôle de police seront susceptible de faire l’objet d’une amende forfaitaire de 200 euros. L’amende pourra être revue à la baisse si le paiement intervient dans les 15 jours : 150 euros. En revanche, pour une majoration, la facture monte jusqu’à 450 euros. De plus, l’amende sera inscrite sur le casier judiciaire des contrevenants. Dernière subtilité cependant, ce dispositif n’est valable que dans la limite de 50 g de cannabis, en dehors, les poursuites pénales sont les mêmes qu’avant.

Une réforme pour contrer l’impunité générale

Selon Fabien Venhemelryck, secrétaire général d’un syndicat de police nationale, ce système a été mis en place pour contrer le « sentiment d’impunité ». En revanche, il émet une certaine inquiétude concernant les prélèvements d’ADN et d’empreintes digitales non effectués pendant ces contrôles : « ce dispositif d’amendes risque de priver la police d’une base de données solide ». Un outil qui a surtout été mis en place afin de contrôler les petits consommateurs à la sortie des points de ventes et dans les lieux publics.

Une loi qui va à l’encontre des pays limitrophes

L’Espagne, l’Allemagne ou même la Belgique ont déjà légalisé ou dépénalisé la consommation de cannabis, d’autres pays européens ont eux aussi émis des projets de loi visant à légaliser ce produit. Selon le Dr William Lowenstein, président de l’association SOS Addictions : « c’est une illusion de croire que la répression a un effet quelconque sur la consommation ». Par ailleurs, en dépit d’une politique parmi les plus restrictives, la France est le premier pays européen en matière de consommation de cannabis : en 2017, on comptait plus de cinq millions de fumeurs occasionnels contre 700 000 réguliers. C’est un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis 3 ans.

About

Aucun commentaire

Laisser un commentaire