L’âge, un facteur de vulnérabilité à la consommation abusive de cannabis

Une personne consommant du cannabis très jeune va-t-elle être plus susceptible de développer une dépendance ou des troubles liés à la consommation de cannabis ? Des chercheurs américain du National Institute on Drug Abuse (NIDA), hébergés au sein du National Institute of Health (NIH), se sont posés la question et ont publié les résultats de leurs recherches.

Les adolescents développent plus facilement un trouble de la consommation de cannabis

Pour réaliser leur étude, des chercheurs américains ont examiné les données des participants aux enquêtes nationales sur la consommation de drogues et la santé. Ces enquêtes ont été réalisées entre 2015 et 2018.

Ils ont décidé de se focaliser sur deux groupes d’âge : les adolescents, les personnes entre 12 et 17 ans, et les jeunes adultes, les personnes entre 18 et 25 ans. L’objectif de cette étude est de comprendre si l’âge peut influencer sur les troubles de la consommation. Est-ce qu’en fumant son premier joint à 12 ans on est plus exposé à développer des troubles qu’à 20 ans ?

Les premiers résultats sont tombés très vite. Il y a un pourcentage plus élevé d’adolescents ayant développé un trouble de la consommation de cannabis, comparé au pourcentage chez les jeunes adultes. Ces troubles ont tendance à apparaître très rapidement après la première consommation chez les plus jeunes. 1 an après avoir consommé pour la première fois du cannabis, 10,7 % des adolescents déclarent avoir un trouble de la consommation de cannabis. Face à eux, les jeunes adultes de 18 à 25 ans sont 6,4 % à l’affirmer.

Légaliser le cannabis pour réduire la consommation chez les jeunes

Cette étude a donc mis en exergue que les adolescents sont les plus aptes à développer des troubles de la consommation de cannabis. En ce qui concerne l’alcool et le tabac, les résultats ne sont pas les mêmes. Pourquoi cette différence ?

En se penchant sur les troubles de la consommation des plus jeunes, les experts ont voulu savoir si une réglementation robuste et des campagnes de prévention et d’éducation peuvent avoir la capacité de réduire la consommation des plus jeunes. Tout cela mit dans le contexte de la légalisation. Aujourd’hui, les adolescents ont une mauvaise image du tabac. Suite aux nombreuses campagnes de prévention, le tabac est assimilé à un comportement malsain dans leur esprit. Alors que depuis ces dix dernières années, la perception du risque lié à la consommation de cannabis a considérablement diminué.

La question est donc, faut-il mener une campagne très agressive afin d’empêcher les plus jeunes d’être exposés au cannabis ? Une donnée outre-Atlantique fait réfléchir les experts. En effet, au Canada, depuis la légalisation du cannabis, la consommation des 15 – 17 ans a baissé de 47 %. Ce chiffre impressionnant peut pousser les experts à la réflexion. Légaliser le cannabis en France, est-ce la solution pour faire baisser le taux de consommation chez les adolescents ?

Articles récents

Articles similaires

Cannabidiol : le point sur la législation européenne en vigueur

La légalité du cannabidiol (CBD) suscite autant d’interrogations que d’engouement de la part des consommateurs et des néophytes en la matière. Commercialisée sous plusieurs...

CBG : la molécule est autorisée en cosmétique par l’Union Européenne

La nouvelle vient de tomber. La Commission européenne a autorisé l’usage du cannabigérol, appelé aussi CBG, dans la conception des produits de santé et...

Peut-on conduire avec un niveau de THC élevé dans le sang ?

"J'ai consommé du cannabis, il y a deux jours, ai-je le droit de conduire ?", "Je viens de fumer un joint, est-ce que je...

La maladie d’Alzheimer : le CBD améliore la cognition

Une nouvelle étude a été réalisée afin de comprendre quels sont les effets du CBD sur le cerveau de patients atteints de la maladie...

Étiquettes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici